Vie municipale /
Informations pratiques

Informations pratiques

Harcèlement à l'école

Harcèlement à l'école : un numéro de téléphone et un site web pour s'informer

Publié le 04 novembre 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Brimades, moqueries, mises à l'écart, violences physiques ? Vous êtes victimes ou vous êtes témoins de situation de harcèlement à l'école ? Que faire ?

Dans le cadre de la première journée nationale de lutte contre le harcèlement qui se déroule le jeudi 5 novembre 2015, le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche propose notamment deux outils pour s'informer :

  • un numéro de téléphone court, le 3020 accessible du lundi au vendredi de 9h à 18h (sauf les jours fériés) ;
  • un site web spécifique présentant à la fois les modalités d'action en fonction de la situation (victimes, témoins, parents de victime, parents dont l'enfant est auteur de harcèlement, professionnels, cyber-harcèlement) et les ressources existantes (guides pédagogiques, outils de sensibilisation ou encore paroles d'experts).

Déchèteries, horaires d'ouverture

à Saint-Quentin sur Isère

  • lundi de 14h à 18h
  • mercredi et samedi de 8h à 12h et de 14h à 18h

ZA du Gouret
38210 Saint-Quentin sur Isère
Tél. 04 76 93 31 75

à Saint-Sauveur

  • du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h
  • samedi de 9h à 18h

Route de la Croix de May
38160 Saint-Sauveur
tél 04 76 38 66 03

à Vinay

  • lundi, mercredi et jeudi de 13h30 à 18h
  • mardi et vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h
  • samedi de 9h à 18h

ZA les levées
38470 Vinay
tél. 04 76 36 79 29

Parcours professionnels et filières de l'armée de terre

Parcours professionnels et filières de l'armée

NUISANCES SONORES

Les occupants et les utilisateurs de locaux privés, d’immeubles d’habitation, de leurs dépendances et de leurs abords, doivent prendre toutes précautions pour éviter que le voisinage ne soit gêné par les bruits répétés et intempestifs émanant de leurs activités, des appareils, instruments diffusant de la musique ou machines qu’ils utilisent ou par les travaux qu’ils effectuent.

A cet effet, les travaux de bricolage et de jardinage utilisant des appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore tels que tondeuse à gazon, motoculteur, tronçonneuse, perceuse, raboteuse ou scie, ne sont autorisés qu’aux horaires suivants :

Les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 19 h 30

Les samedis de 9 h 00 à 12 h 00 et de 15 h 00 à 19 h 00

Les dimanches et jours fériés de 10 h 00 à 12 h 00

Détecteurs de fumée

Détecteur de fumée : n’attendez pas mars 2015 pour vous équiper !

La loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 rend obligatoire l’installation d’un détecteur avertisseur autonome de fumée dans tous les logements. C’est un appareil permettant d’alerter l’occupant d’un début d’incendie dans le logement grâce à l’émission d’un signal sonore.

N’oubliez pas que vous devez vous conformer à cette obligation avant le 8 mars 2015.

Informations et conseils de la préfecture :

L’arrêté du 5 février 2013 précise toutes les exigences auxquelles doivent répondre ces appareils.

Combien de détecteurs de fumée installer ?

Il en faut au moins un par logement.

Où installer l’appareil ?

Il doit être fixé le plus haut possible dans un lieu de circulation ou dans le dégagement desservant les chambres et à distance des murs et des sources de vapeur.

Qui installe le détecteur de fumée ?

C’est le propriétaire du logement qui l’installe ou le fait installer à ses frais.

Qui s’en occupe : entretien, changement des piles, renouvellement si nécessaire ?

C’est l’occupant du logement qui veille à l’entretien et au bon fonctionnement du dispositif et assure son renouvellement tant qu’il occupe les lieux.

Où trouver un modèle d’attestation pour l’assureur avec lequel on a conclu un contrat de garantie incendie ?

Un modèle d’attestation figure en annexe de l’arrêté du 5 février 2013.

Pourquoi l’arrêté interdit il d’installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles d’habitation ?

Une détection de fumée dans les parties communes déclencherait l’alarme et inciterait les gens à sortir de leur logement et à entrer dans les fumées. Or, ce sont précisément les fumées qui sont dangereuses.

À savoir : en cas de démarchage à domicile, sachez qu’il n’existe pas d’installateur diplômé, agréé ou mandaté par l’État.

Voir l'image en grand